Assainissement non collectif

Le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) contrôle le bon fonctionnement des installations existantes, des réhabilitations et des nouvelles installations d’assainissement non collectif.
L’assainissement non collectif est un dispositif de traitement des eaux usées propre à chaque habitation. Il s’oppose au système d’assainissement collectif, communément appelé tout à l’égout, géré par les communes ou par des prestataires.
Chaque habitation ne pouvant pas se raccorder à un assainissement collectif doit être équipée d’un assainissement individuel permettant de traiter ses eaux usées.

  • Plusieurs étapes doivent être respectées pour l’installation d’un système d’assainissement non collectif :
  1. Faire réaliser une étude de sol par un bureau d’étude spécialisé. Cette étude permettra de déterminer le système le mieux adapté au terrain et à la capacité d’accueil de l’habitation.
  2. Déposer un exemplaire de l’étude de sol et une fiche de renseignements à la Communauté de communes.
  3. Un rendez-vous pour un contrôle de conception (coût de 100 €) est fixé par la Communauté de communes. Le contrôle sera réalisé par un agent communautaire et un agent du SDQE (Service Départemental de la Qualité de l’Eau) du Conseil Général de Loir-et-Cher.
  4. Réalisation des travaux (à faire par une entreprise ou par vos soins).
  5. Prendre rendez-vous auprès de la Communauté de communes pour un contrôle de réalisation (coût de 100 €) avant le remblayage définitif.
  6. Un contrôle de bon fonctionnement (coût de 100 €) sera ensuite réalisé tous les cinq ans.

Plus d’informations sur le site web : logo-cc