L’église Saint Eloi date du XIIème siècle. Elle est placée sous le vocable de Saint Eloi, saint originaire du Limousin, qui exerça le métier d’orfèvre avant de devenir évêque de Noyon et Tournai. Il fut très populaire dans toute la France, spécialement dans les campagnes ; il fut choisi comme patron des orfèvres mais aussi par tous les ouvriers travaillant le métal, et par extension, par tous ceux qui sont concernés par les voitures et les chevaux, charrons, maréchaux-ferrants, carrossiers, laboureurs…

 

Dans son état actuel, l’église de Fougères offre un plan assez irrégulier : elle comprend une courte nef de trois travées encadrée de bas-côtés, suivie d’un bras perpendiculaire formé à droite du chœur, par la tour du clocher, et à gauche, par une chapelle seigneuriale. Le chœur se poursuit par une travée droite terminée par une petite abside semi-circulaire. Ce plan résulte en fait, d’additions successives.

 

En 2011, des travaux de restauration ont été réalisés par la commune, avec le concours de la Région Centre Val de Loire, du Conseil Départemental, de la Réserve parlementaire et de dons de particuliers (Fondation du Patrimoine) :

  • Remplacement de la porte en chêne (sous le clocher),
  • Mise aux normes de l’électricité,
  • Mise en lumière nocturne des vitraux Nord et Ouest,
  • Restauration du chemin de croix,
  • Restauration du confessionnal,
  • Taille de pierre.

Les 8 stalles en chêne à miséricordes sculptées, datant de la première moitié du XVIème siècle, ornent le chœur. Etant classées aux monuments historiques, elles ont été restaurées en 2013, après avis et accord des services la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles).